28 octobre 2020
Programme TV

Le Château Ambulant : Il vous rend heureux !

Par Elisa Drieux-Vadunthun

Une jeune fille se métamorphosant en vieille dame, un feu qui parle, un beau jeune homme prenant la forme d’un gigantesque oiseau, une vieille sorcière maléfique, un château sur pattes … Quel étrange univers ! Mais d’où vient-il ? J’aurais tant aimé en être l’auteur. Cet univers fabuleux et étrange vous pourrez le découvrir dans "Le Château Ambulant" signé Hayao Miyazaki.


Sorti en 2004, "Le Château Ambulant" ne s'adresse pas qu'aux seuls enfants ; il est avant tout une oeuvre familiale et parfois même un film destiné plus particulièrement aux adultes. La complexité des scénarii de Miyazaki est évidente. Lorsque j’ai découvert ses films, du haut de mes 7 ans, je ne voyais alors que l’incroyable esthétique des dessins du studio Ghibli et je m’attachais aux personnages rayonnants. Je ne pouvais donc pas comprendre le sous-texte qui se cachait derrière ces longs-métrages. En vieillissant, nous arrivons à comprendre que Miyazaki aborde en fait la psychologie des personnes, l’histoire japonaise, ses traditions, sa mythologie et la complexité du Monde.

Dans "Le Château Ambulant", le réalisateur japonais a décidé de faire très fort en multipliant les personnages intéressants et en attirant la curiosité des spectateurs, par des traits de caractère que les personnages ne dévoilent pas complétement, gardant une part de mystère que l’on ne peut s’empêcher de vouloir découvrir. Un scénario atypique, nous tenant en haleine ? On ne peut pas refuser


Que diriez-vous si une inconnue, vêtue comme une femme de la haute bourgeoisie, venait frapper à votre porte et vous métamorphosait en femme de 90 ans pour vous punir de quelque chose que vous n’avez pas commis ? Cela serait sans aucun doute affreux et vous ferez monter dans l’angoisse à la vitesse grand V. Vous n’auriez même pas le temps de vivre un peu vos 90 ans que vous seriez foudroyé(e) sous l'effet de panique d’une telle situation.

C’est alors que l’on se dit que la jeune protagoniste, Sophie, est alors bien plus robuste que vous et moi. Même transformée en une dame similaire à mon arrière-grand-mère, elle décide de ne pas se laisser abattre par la vie et s’éloigne de son affreux quotidien de chapelière. Fini le bout des doigts saignés par les pics d’aiguille et bonjour l’incroyable rencontre du château ambulant. Le premier château possédant des pattes et ouvrant sur des lieux incroyables...

Heureusement dans cette aventure, aussi dure soit-elle physiquement et psychologiquement, Sophie ne sera pas seule. Elle retrouvera au bout de son périple, le séduisant et mystérieux Hauru, au défaut prononcé d’être extrêmement désordonné. Au château, Sophie va également faire la connaissance de Calcifer, petit feu ayant la langue bien pendue mais vite attachant; Navet, l’épouvantail ayant guidé Sophie jusqu’au château ambulant; Marco, petit garçon à la recherche d’une maman et acolyte d’Hauru. Heureusement que Sophie est là pour le rassurer.

Sur Netflix, vous pourrez, dès le 1er Avril, sortir votre seau de pop-corn et découvrir qui de Sophie ou de la sorcière va se prendre un râteau dans "Le Château Ambulant".  Attention cependant de ne pas faire trop d’excès sur les friandises, surtout en cette période particulière que l’on peut rendre agréable en s’ouvrant à la culture japonaise. Il n’y a plus qu’à trouver la recette des sushis et le tour est joué !

ça peut vous interesser

Miss : Un film prometteur et d’actualité

Rédaction

Élite : Les élus ne sont pas vraiment les bons

Rédaction

La poésie de Hayao Miyazaki

Rédaction