Programme TV

Le Professionnel : Un film à voir et à écouter

Par Dorothée Durand

Alors qu'Ennio Morricone est décédé le 6 juillet dernier, l'une de ses compositions majeures se fera, une nouvelle fois, entendre : "Le Professionnel", de Georges Lautner, est, en effet, au programme de France 3. L'occasion de revenir sur quelques éléments-clés qui font de ce film un incontournable. Succès public lors de sa sortie en 1981, "Le Professionnel" est un des films parmi les plus proposés à la télévision. Toutefois, au delà de l'hommage au compositeur italien, c'est un film qui est devenu un classique du cinéma français.

Il faut commencer par l'évidence. La musique anthologique d'Ennio Morricone est un élément crucial. Elle donne un aspect dramatique à l'ensemble, notamment le duel Belmondo/ Hossein. Un véritable clin d’oeil aux westerns de Sergio Leone, avec un fameux échange de regards entre les deux comédiens. Une musique dont le succès (des centaines de milliers d'exemplaires du disque ont été vendus) repose sur le morceau "Chi Mai". Le titre-phare, choisi en personne par Jean Paul Belmondo, bénéficia de nombreuses reprises au fil des ans.

programme-tv-le-professionnel1
Jean-Paul Belmondo
La patte d'Audiard dans les dialogues

La première mouture du scénario du "Professionnel" fût écrite par Michel Audiard. Cependant, cette première version ne convainc pas. C'est finalement son fils, Jacques Audiard, avec le concours du réalisateur George Lautner, et de Francis Veber, qui ont retravaillé la mouture finale. Un travail supervisé par Michel Audiard.

Cette première collaboration sur un scénario entre le père et le fils amènent des dialogues qui donnent de l'humour et du piquant à histoire. Néanmoins,  certaines répliques pourraient peut-être faire polémique aujourd’hui...

Le charisme de Jean-Paul Belmondo

Enfin, "Le Professionnel", c'est aussi et surtout un long-métrage majeur de la filmographie de Jean-Paul Belmondo. Le charisme et le charme de Belmondo en tant qu'agent secret sont parfaits. Les scènes d'action réussissent à captiver le spectateur qui éprouve de l'empathie pour ce héros. Jean-Paul Belmondo maîtrise parfaitement ses cascades, son jeu est fluide, c'est un rôle taillé sur mesure pour lui. Ce grand classique du cinéma français restera dans les mémoires, entre autres, pour la justesse du jeu de l'ensemble des acteurs.

Pour la petite anecdote, ce fut le premier rôle à l'écran de la talentueuse Cyrielle Clair, une interprétation étoffée par de nombreux dialogues. A l'époque, elle a déclaré être très impressionnée de donner sa première réplique à Jean-Paul Belmondo, autant par sa prestance que par le charisme qu'il dégageait à l'écran, ce à quoi s'ajoutait son charme naturel.

Enfin, on pourra noter que "Le Professionnel" est la 3ème collaboration de Jean-Paul Belmondo avec le réalisateur Georges Lautner, qui l'avait dirigé dans le film "Flic ou Voyou", en 1979, et "Le Guignolo", en 1980.

ça peut vous interesser

Patrick Dewaere : Une sensibilité au service de grands réalisateurs

Rédaction

Ennio Morricone : Addio Maestro

Rédaction

Les Tribulations d’un Chinois en Chine : Un voyage loufoque

Rédaction