26 novembre 2020
Programme TV

Un long dimanche de fiançailles : Audrey for ever

"Un long dimanche de fiançailles" nous amène dans les tranchées de la Somme, pendant la Première Guerre mondiale, cinq soldats français sont accusés de s’être auto-mutilés pour échapper à leur devoir. Condamnés à mort par une cour martiale, ils sont conduits jusqu’à un avant-poste nommé Bingo crépuscule1 et abandonnés à leur sort dans le no man's land qui sépare les deux camps. Ils sont apparemment tous tués. Parmi eux figure Manech, le fiancé de l’héroïne du film, une jeune romantique prénommée Mathilde qui ne croit pas à la mort de son amoureux...

Porté par la lumineuse Audrey Tautou, "Un long dimanche de fiançailles" est une formidable plongée dans la guerre bénéficiant d’un budget record évalué à près de 46 millions d’euros. La magie du film combine la précision de la reconstitution historique, un casting de rêve et l’inventivité cinématographique de Jean-Pierre qui parvient à magnifier cette histoire d’amour...

Ce soir sur :
logo-cherie-25
Retour au bien aimé

Avec "Un long dimanche de fiançailles", depuis plus de 10 ans, Jean-Pierre Jeunet rêvait d'adapter à l'écran le beau roman de Sébastien Japrisot. Le phénoménal succès du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain" lui a ouvert les portes d'un projet aussi ambitieux que démesuré, tant le sujet embrasse dans un même souffle une histoire d'amour impossible emportée par le maelström de l'Histoire. Loin de se réduire à un livre d'images magnifié par le regard du metteur en scène, "Un long dimanche de fiançailles" est une œuvre pudique et magnifique qui entraîne le spectateur dans la valse des sentiments éternels.

Transcendé par un amour absolu du cinéma, Jean-Pierre Jeunet n'est pas homme à s'effrayer du petit jeu des comparaisons auquel s'adonneront quelques plumitifs en mal d'idées. L'ouverture de son film, effrayante plongée dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, est révélatrice de son ambition : rien moins que donner au spectateur l'impression de partager le terrible quotidien de ces hommes transformés en chair à canon sur le front de la Somme. Avec "Les Sentiers de la gloire" de Stanley Kubrick comme modèle avoué, il filme les tranchées et son cortège d'horreurs avec un souci de vraisemblance dénué du moindre souffle épique qui magnifierait la guerre et nous éloignerait de ces hommes pris dans la tourmente de l'Histoire. 

film-film-un-long-dimanche-de-fiancailles
Audrey Tautou - Copyright Warner Bros France
Audrey la magnifique

Oui, Audrey Tautou est sans aucun doute l'actrice fétiche de Jean-Pierre Jeunet. Oui, en regardant Mathilde, on ne peut s'empêcher de faire certains rapprochements avec Amélie. Et pourtant, la Audrey Tautou de ce "Long dimanche de fiançailles" est différente : jouant un personnage plus profond, elle est davantage dans le registre de la gravité, de la souffrance, de l'émotion, tout en gardant une fraîcheur et une sincérité qui la rendent toujours aussi bouleversante.

Oui, Jean-Pierre Jeunet nous propose un style esthétique et une photographie de plus en plus léchée. Et alors ? C'est sa patte de réalisateur et on ne peut nier la beauté de l'image tout en contrastes : les tons sépia et jaune chaud irisent de poésie la partie du film ouverte à l'imagination et aux souvenirs tandis que les tons bleu grisé soulignent le réalisme et l'atrocité innommable de la guerre. De chaque plan émane une intensité émotionnelle rare, et ce n'est tout de même pas rien si on prend en compte la série de mauvais films qui poussent actuellement dans le paysage cinématographique tel du chiendent !

Auteurs : Nathalie Debavelaere, Patrick Beaumont

ça peut vous interesser

Les Affranchis de Martin Scorsese : Critique

Rédaction

Miss : Vous voterez pour elle !

Rédaction

Adieu les cons : Dupontel est génial !

Rédaction