28 septembre 2020
Reportages

1917 : Tournage avec Sam Mendes

Découvrez les confidences de Sam Mendes et les images du tournage du film "1917", le prochain film du réalisateur britannique.

Sam Mendes, le réalisateur Oscarisé de "Skyfall", "Spectre" et "American Beauty" offre une vision très personnelle de la Première Guerre Mondiale dans son nouveau drame historique, 1917.



Synopsis :
Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield (George Mc Kay) et Blake (Dean Charles Chapman), deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies.

A propos du film 1917 :

À Hollywood, il est passionnant de voir à quel point le film de guerre constitue un terrain d’expérimentation idéal pour les plus grands cinéastes. Steven Spielberg avec "Il faut sauver le soldat Ryan", Terrence Malick avec "La Ligne rouge", Mel Gibson avec "Tu ne tueras point…" Tout ce beau monde semblent se lancer des défis pharaoniques, avec des œuvres singulières où s’illustrent leurs obsessions d’auteur.

Il y a deux ans, c’était "Dunkerque", superproduction de 100 millions de dollars où Christopher Nolan courbait l’espace-temps avec une appréhension innovante du découpage cinématographique. Avec un budget similaire, Sam Mendes répond à ce film avec une proposition totalement contraire, excluant le montage, puisqu’il prend le risque de tout tourner en plans-séquences rassemblés.

Faire du cinéma, c’est enregistrer le mouvement du temps. Là où l’art du montage a toujours réussit à le feindre, le temps réel, de la manière la plus factuelle qui soit, n’a jamais été aussi bien représenté que par le procédé du plan-séquence. Puisqu’il se déroule durant une temporalité très courte, le récit de "1917" est, quant à lui, parfaitement servi par la technique. Une poignée de plans-séquences rassemblés de manière invisibles, formant un grand tout de deux heures, pour une action ayant exactement la même durée. Voilà qui nous permet de suivre un exploit militaire au plus proche de ceux qui le réalisent, que ce soit dans leurs moments de stase (très justement représentés), ou de stress intense (que l’on ressent tout autant).

Lire la suite...

- Au cinéma le 15 Janvier 2020 -

ça peut vous interesser

The Hunt : Gagnez vos bluray !

Rédaction

Sherlock Holmes : Jeu Edition limitée SteelBook

Rédaction

Sherlock Holmes : Edition limitée Steelbook

Rédaction