18 novembre 2019
La Une est à Vous

La Une est à Vous : 13 octobre 1973

LA UNE EST A VOUS
 
(Septembre 1973 / Juillet 1974)

Emission 5

Présentation des émissions diffusées lors de la première saison par Christophe Dordain

 
 
 
PREAMBULE
 
La présentation de cette première émission a été réalisée en s'appuyant sur notre fonds d'archives constitué de l'intégralité des revues Télé Poche, Télé 7 Jours et Ciné Revue accumulées au fil du temps.

Toutefois, la réalisation de ce guide n'aurait pas été possible sans le concours déterminant des équipes de l'I.N.A. qui nous ont donné l'autorisation de visionner les archives télévisuelles existantes ainsi que les rapports établis par les chefs de chaîne au moment de la diffusion de chacune des émissions.

Ainsi, avons-nous revu, avec plaisir et une immense émotion, les "Une est à Vous" précieusement conservées dans la banque de données de l'I.N.A. Un moment rare et privilégié ! Mille mercis à eux !

J'ajouterai le concours précieux de Christophe Willaert dont la participation à cette entreprise fut capitale tout au long de l'élaboration de ce guide.
 
la-une-est-a-vous-13-octobre-1973-1
Présentation du programme par Télé 7 Jours
 
SAISON 1

1.05 - La Vie Parisienne

Diffusion le : 13 octobre 1973 sur la 1ère chaîne de l’O.R.T.F.
Réalisation : Jean Cohen

OUVERTURE

- Un sentiment de retour en arrière ! Voilà ce que l’on ressent avec le recul en découvrant le contenu de cette 5ème émission.

- Nous en étions restés à une classique alternance entre séries et chanteurs populaires le samedi précédent. Et, là, changement de tonalité : de l’opérette ? Encore de l’histoire ! Même si l'auteur de ces quelques lignes n'a rien contre bien au contraire.

- Et une question se pose alors : au fond, quel public est visé par ce nouveau programme ? Quel est son cœur de cible ? Quoiqu’il soit plus que douteux que cette dernière expression fut en vogue à l’époque de "La Une est à Vous".

- Inévitablement, au fil des saisons, c’est le jeune public qui va plébisciter ce nouveau concept. Néanmoins, au début en tous cas, et les atermoiements dont nous nous faisons l’écho ici en témoignent, Guy Lux souhaitait s’adresser au plus grand nombre possible.

- Cependant, le célèbre animateur-producteur devait aussi tenir compte de ses engagements initiaux quand il avait présenté son projet de télévision à la carte à Jacqueline Baudrier, responsable de la 1ère chaîne de l’ORTF et de ses programmes.

- Et c’est là qu’un rappel s’avère nécessaire sur ce qu’aurait dû être "La Une est à Vous" si les intentions initiales avaient été respectées. Dans le Télé 7 Jours du 21 juin 1973, interrogé à ce sujet, Guy Lux y annonçait : « une nouvelle émission, pour la chaîne 1, dont il a soumis l’idée, mais qui ne sera peut-être pas animée par lui. Titre provisoire : "La Une est à Vous". Le samedi après-midi, pendant cinq heures d’antenne, les téléspectateurs pourront se faire projeter à l’écran des extraits de toutes les émissions ou films de leur choix, aussi bien "Les Rois Maudits" que "La Demoiselle d’Avignon", du sport, etc. » Et Jacqueline Baudrier de confirmer : « c’est une préfiguration de la télévision de demain notamment de la télévision par câble : choix très large et participation des téléspectateurs. »

- Comme vous pouvez le constater, nous sommes quand même assez loin de ce que sera finalement "La Une est à Vous". Par exemple, il est question avant tout d’extraits et non de diffusions intégrales. Il est de même fait référence à des programmes français en priorité et non à des séries étrangères dont l’utilisation engagerait alors le nouveau concept dans « le règne de la facilité » comme l’observera perfidement une célèbre revue consacrée au petit écran, en mars 1974.

- Alors, pour ménager des susceptibilités, pour donner à "La Une est à Vous" un vernis culturel attendu par les bien-pensants et autres défenseurs d’une télévision de qualité et qui n’abrutisse pas son public, les producteurs, avec Guy Lux en tête, joueront la carte de la caution historique, par exemple, avec le jeu Histoire-stop.

- Ou bien encore penseront au public plus âgé avec une la solution idéale : l’opérette. Ce qui explique l’ouverture de l’émission avec un extrait bien long de "La Vie Parisienne", opéra-bouffe mis en musique par Jacques Offenbach (une réalisation datant de 1967, réalisation Yves-André Hubert, avec Simone Valère, Jean Desailly et Micheline Dax).

la-une-est-a-vous-13-octobre-1973-2
Micheline Dax et Jean Desailly

DESSINS ANIMES

- Puis, voici la diffusion d’un dessin animé, une nouvelle aventure de "Titi et Grosminet", histoire de reprendre un peu le contact avec le jeune public.

- L’épisode proposé par la production de "La Une est à Vous" n’a pas été relevé par le chef de chaîne qui établissait pourtant le rapport quotidien de tout ce qui était diffusé à l’antenne.


HISTOIRE-STOP

- Retour à la culture et place est faite, dans la foulée, à l’Histoire avec le jeu "Histoire-stop" consacré à Pearl Harbour.

- Il est clair, en ce samedi 13 octobre 1973, que la production de l’émission, ostensiblement, essaie encore une fois de répondre aux premières critiques de la presse qui se faisait la gorge chaude en stigmatisant le côté trop populaire de "La Une est à Vous".


POUR LES JEUNES

- Enfin, après ces longs préliminaires bien ennuyeux pour le jeune public il faut le reconnaître, c’était le retour aux affaires, si l’on peut oser le dire, avec "Folly Foot".

- L'épisode 4, "Shadow", est diffusé.

Diffusion le : 19 juillet 1971 sur ITV / Diffusion France le : 13 octobre 1973 sur la 1ère chaîne de l’ORTF dans l’émission La Une est à Vous
Scénario : Audie Southcott / Réalisation : Frederic Goode
Avec : Virginia Denham (Isobel Mathews), Paul Guess (Lewis Hammond), Sam Kydd (Le bookmaker), William Mervyn (Squire Mathews)
Dora donne son accord pour prendre en main un cheval spécialisé dans le saut d'obstacle. Après plusieurs séances d'entrainement, les progrès obtenus sont manifestes. C'est alors que Ron prend l'initiative d'emmener le cheval en question pour participer à une course locale. Il espère gagner une somme conséquente. Malheureusement pour lui, le cheval n'est pas suffisamment prêt et refuse de passer les obstacles. Ron, qui a parié un montant conséquent, se retrouve aux prises avec les bookmakers...


la-une-est-a-vous-13-octobre-1973-3
Barry Morse et Gene Barry

POLICIER

- Un peu de charme, de mystère et d'enquête musclée ensuite avec la production ITC, "L’Aventurier", interprétée par Gene Barry.

- On ne pourra que le déplorer mais, une fois encore, le titre de l’épisode retenu n'a pas été incorporé dans les archives de l'INA. Tout juste pourra-t-on constater que cette série commençait à faire partie du paysage de "La Une est à Vous" à l'image de "Follyfoot".


DESSINS ANIMES

Pour faire plaisir aux plus petits, une nouvelle aventure endiablée de "Titi". Là-aussi, le titre de l’épisode demeure inconnu.

a-une-est-a-vous-13-octobre-1973-4
Robert Conrad et Charles Aidman

L'APOTHEOSE ATTENDUE

- Enfin ! Les voilà ! West et Gordon ! Quoique pas vraiment...

- En effet, pour "Les Mystères de l’Ouest", l'épisode choisi est "La Nuit de l’Oeil Mémoire" qui voit Artemus Gordon parti en mission à New York. Il est remplacé par Bosley Cranston, un agent timide et inexpérimenté envoyé par Washington. West et Cranston doivent résoudre une affaire de trafic d'opium mais le seul indice est un demi-jeton de poker brisé...

- Et d'insister sur le fait qu'il s'agit encore et ici d'une aventure inédite du célèbre duo en ce samedi ! Le présent épisode n'avait pas jamais été diffusé sur une chaîne française avant ce 13 octobre.
 
- Bref, et pour conclure, il aura fallu attendre presque deux heures pour retrouver l’esprit véritable de l’émission créée par Guy Lux ! C'était encore le temps des tâtonnements...
 

Réaction du public :

- Une lettre qui résume bien ce qu'apportait "La Une est à Vous" : « Lors de l’émission La Une est à Vous, j’ai eu l’immense plaisir de revoir un épisode de la série Des Agents Très Spéciaux. Depuis quelques temps, nos trois chaînes rediffusent des feuilletons américains, alors pourquoi pas cette série-là ? Entre Mannix, Les Envahisseurs, etc. ne pourrait-on pas glisser Des Agents Très Spéciaux ? » (Télé 7 Jours, numéro 705, 27 octobre 1973).

Le vœu de cette charmante téléspectatrice va être exaucé, non pas avec le duo Solo/Kuryakin dont la participation à "La Une est à Vous" sera finalement météorique, mais bel et bien avec Joe Mannix, dès février 1974, tout d’abord, et plus tard, dès le printemps 1975, avec David Vincent.
 

Réaction de la presse

Et dans la presse me direz-vous ? "La Une est à Vous" n’est pas encore l’objet d’article de fond, après seulement cinq émissions. Toutefois, on sent poindre, çà et là, quelques analyses annonciatrices de philippiques qui ne manqueront pas de s’abattre sur elle.
 
Pour illustrer ce propos, voici un extrait de l’éditorial de Jean-Pierre Dubois-Dumée (dans Télérama, numéro 1239, du 13 octobre 1973) qui permet de mieux cerner comment une certaine presse appréhendait la création télévisuelle : « les uns trouvent qu’il y a trop de sport et les autres pas assez : de même pour l’accordéon. Et ainsi de suite. Chacun veut avoir sa télévision, faite pour lui, à son goût, sur mesure. Ce qui est évidemment impossible au moins tant qu’on ne disposera pas de vingt ou quarante chaînes, avec des programmes à la carte (…) En attendant jamais la télévision ne pourra convenir à tous et à chacun. Il faut l’admettre, clairement, honnêtement. Prétendre le contraire, ce n’est pas le respecter, c’est le tromper : démagogie ou hypocrisie. » Certes, ici, l’émission de Guy Lux n’est pas clairement nommée, mais qu’il n’y ait aucun doute sur ce point, de la part de la rédaction de Télérama, cela finira par se produire.

la-une-est-a-vous-06-octobre-1973-bernard-golay
A samedi prochain !

FICHE TECHNIQUE

Création : Guy Lux
Présentation : Bernard Golay, Roger Lago
Co-producteurs délégués : Claude Druhot, Roger Lago
Collaboration artistique : Claude Brabat, Gérard Ferrer, Pierre Arto, Danièle Kustner
Challenge Parade préparé par : Jacqueline Duforest
Thème musical du générique : Jean-François Pelletier
Cadreurs : Claude Fustier, Marcel Moulinards, Pierre Calinaud, Michel Chauvelier, Françoise Hermann, Luc Frimaud, Guy Queyre, David Brison, Gérard Lespinasse, Yves Kerros, Alain Liénard, Basile Kremer, Jacques Guillier, Lucien Chasselloti
Ingénieurs du son : Jean-Michel Rimaniol, Daniel Foison, Jacques Richal, Michel Hubert de Lisle, Jacques Ficha, Guy Bourgeois, Gilbert Ramain, Michel Minot, Roland Lacourbe, Maurice Chorlet
Ingénieurs de la vision : Pierre Marlier, Bernard Iltis
Effets spéciaux : Gérard Parcot, Michel Ragosta
Animation : Jacques Tourneur
Eclairagiste : Jacques Marinovic
Décors : Jean-Louis Dhuit
Directeurs de la photographie : Jean Mansion, Serge Palats, Jacques Duhamel, André Liénard
Chefs de production : Marc Chanal, Jacques Boisse
Atelier de production : Olivier Modolo
Chefs de plateau : Olivier Lochouarn, Georges Marty, Claude Canda
Montage : Anne Ratier
Scriptes : Irène Richard, Joëlle Allégret, Viviane Bruni
Assistant-réalisateur : François Pinzzuti
Réalisation : Michel Ayats, Jean Cohen, André Fey, Michel Azola
Une production : ORTF (1973/1974)

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 16 Novembre 2019

Rédaction

La série La Planète des Singes

Rédaction

La série La Planète des Singes : Le guide des épisodes

Rédaction