La Une est à Vous

La Une est à Vous : 22 septembre 1973

LA UNE EST A VOUS

(Septembre 1973 / Juillet 1974)

Emission 2

Présentation des émissions diffusées lors de la première saison par Christophe Dordain.

la-une-est-a-vous-22-septembre-1973-3
Une des nombreuses séries policières diffusées dans La Une est à Vous.

SAISON 1

1.02 – La grande inconnue

Diffusion le : 22 septembre 1973 sur la 1ère chaîne de l’O.R.T.F.
Réalisation : Jean Cohen

- Malheureusement les informations disponibles sont plus que parcellaires pour cette édition hebdomadaire. Le rapport établi par le chef de chaîne est tristement incomplet. Quant à l'archive audiovisuelle de l'époque, elle est tout simplement inexistante.

- Tout juste sait-on que la série "Les Mystères de l’Ouest" a été choisie ce samedi-là. Quelle surprise ! Puis, dans la rubrique Policier, c’est la première incursion de "Cannon" avec William Conrad. Quels épisodes choisis ? Même l'intrépide James West ne saurait nous répondre.

- Pour les plus jeunes, signalons deux dessins animés diffusés ce samedi-là : "Bozo le clown" (épisode "Un anniversaire qui fait du bruit") et "Woody Woodpecker" (épisode "Drôle de cuisine").
 
- Intéressons-nous maintenant aux réactions du public et de la presse de l'époque. Comme vous pourrez le constater ci-dessous, les débuts de "La Une est à Vous" suscitèrent des réactions mitigées.

- Quant à la presse, elle fut singulièrement mordante car ne pouvant assurer une claire diffusion du programme de ce 22 septembre 1973.
 

Réactions du public :

Un exemple qui montre donc que "La Une est à Vous" a eu ses détracteurs, dès ses débuts, avec le témoignage de Mr André Picot (92 – Antony) intitulé "Le règne de la facilité" : « Je suis habituellement très indulgent envers la télévision et j’admets très volontiers que, en raison du volume de ses programmes, elle ne puisse diffuser un chef d’œuvre tous les jours, mais je ne puis qu’exprimer mon inquiétude à propos de l’émission La Une est à Vous qui prétend annoncer la télévision de demain. Actuellement, la première chaîne est la seule à émettre le samedi après-midi : pas de concurrence. Ce devrait donc être l’occasion pour elle de nous imposer un programme de qualité dans les genres les plus variés. (…) Au lieu de cela, on choisit la facilité voire la démagogie. Le contenu de l’émission est laissé à la majorité du public déjà conditionné par le show business. On a vu le résultat samedi dernier. » (Télé 7 Jours, numéro 701, 29 septembre 1973).

Une remarque d'importance : avec le recul, l’argument de ce lecteur ne tient pas quant à la situation supposée de monopole de la 1ère chaîne de l’O.R.T.F. puisque, le samedi, la 2ème chaîne proposait des magazines et des séries dont "Les Envahisseurs" à 15h15. Par contre, on remarque que la couverture géographique de la seconde chaîne était bien moindre que celle de la 1ère ce qui permet de mieux comprendre la frustration exprimée ci-dessus. Toute une époque…

- Autre réaction, contraire celle-là, sous la forme suivante intitulée "Programme à la carte" : « J’ai été choqué à la lecture de la lettre de Mr Picot (n°701). Non pas que je sois un inconditionnel de l’émission du samedi, La Une est à Vous, mais je ne comprends pas que l’on puisse dénigrer une timide tentative de programme sur mesure des goûts du public… (…) et il me semble indécent de parler de démagogie pour une fois qu’un programme est laissé au choix de la majorité des téléspectateurs. Je forme personnellement le vœu qu’un jour prochain voit, au contraire, la totalité des heures de grande écoute sur les trois chaînes, composée de programmes répartis dans tous les genres proportionnellement au crédit accordé par le public à chacun de ces genres. » (Mr Pierre Petit de Strasbourg dans Télé 7 Jours, numéro 704, 20 octobre 1973).

la-une-est-à-vous-22-septembre-1973
Quand la presse se déchaîne contre La Une est à Vous.

Réaction de la presse :

Télé Poche et Télé 7 Jours dénonçaient de concert, dans leurs éditions hebdomadaires respectives, et avec hargne, l’absence d’informations fiables concernant le programme de "La Une est à Vous".

- Voici un exemple avec Télé Poche, numéro 397, en date du 22 septembre 1973 : « Rappelons que cette émission a pour principe d’offrir aux téléspectateurs une carte parmi laquelle, comme au restaurant, ils choisissent eux-mêmes ce qu’ils désirent consommer. Il s’agirait là d’un projet louable à condition, bien entendu, que les téléspectateurs aient sous les yeux les émissions parmi lesquelles ils ont à choisir. Seulement voilà, dès la semaine dernière, nous étions obligés de constater que la carte proposée était des plus imprécises. Cette semaine, c’est pire encore, nous ne pouvons vous donner que les grands chapitres de l’émission et, encore, sous toutes réserves. Jacqueline Baudrier, alertée, n’a rien pu contre Guy Lux qui se révèle une fois de plus un véritable Etat dans l’Etat. Guy Lux a des problèmes ? Mais qui n’en a pas ? La vérité est que la directrice de la première chaîne n’a pu imposer son point de vue à son producteur. (…) Nous maintenons donc notre point de vue : "La Une est à Vous", émission qui dure plus de quatre heures, n’est valable que si les téléspectateurs peuvent effectivement choisir grâce à nous, magazines spécialisés, une idée de ce qu’on leur propose. Sinon, c’est un dangereux attrape-nigauds ; pour ne pas dire davantage… »

- Indépendamment de la classique diatribe des journalistes honnissant le bon Guy Lux, reconnaissons quand même le fondement de cette critique. Même s'il apparaît difficile de connaître par avance un programme que les téléspectateurs réaliseront en direct.

- Le problème ne durera pas bien longtemps et l’annonce des rubriques, séries et autres programmes se fera ensuite dans une cohérence bien plus certaine.
 
la-une-est-a-vous-22-septembre-1973-1
Bernard Golay n'est pas épargné par le magazine Télé Poche.
 

la-une-est-a-vous-06-octobre-1973-bernard-golay
A samedi prochain !

FICHE TECHNIQUE

Création : Guy Lux
Présentation : Bernard Golay, Roger Lago
Co-producteurs délégués : Claude Druhot, Roger Lago
Collaboration artistique : Claude Brabat, Gérard Ferrer, Pierre Arto, Danièle Kustner
Challenge Parade préparé par : Jacqueline Duforest
Thème musical du générique : Jean-François Pelletier
Cadreurs : Claude Fustier, Marcel Moulinards, Pierre Calinaud, Michel Chauvelier, Françoise Hermann, Luc Frimaud, Guy Queyre, David Brison, Gérard Lespinasse, Yves Kerros, Alain Liénard, Basile Kremer, Jacques Guillier, Lucien Chasselloti
Ingénieurs du son : Jean-Michel Rimaniol, Daniel Foison, Jacques Richal, Michel Hubert de Lisle, Jacques Ficha, Guy Bourgeois, Gilbert Ramain, Michel Minot, Roland Lacourbe, Maurice Chorlet
Ingénieurs de la vision : Pierre Marlier, Bernard Iltis
Effets spéciaux : Gérard Parcot, Michel Ragosta
Animation : Jacques Tourneur
Eclairagiste : Jacques Marinovic
Décors : Jean-Louis Dhuit
Directeurs de la photographie : Jean Mansion, Serge Palats, Jacques Duhamel, André Liénard
Chefs de production : Marc Chanal, Jacques Boisse
Atelier de production : Olivier Modolo
Chefs de plateau : Olivier Lochouarn, Georges Marty, Claude Canda
Montage : Anne Ratier
Scriptes : Irène Richard, Joëlle Allégret, Viviane Bruni
Assistant-réalisateur : François Pinzzuti
Réalisation : Michel Ayats, Jean Cohen, André Fey, Michel Azola
Une production : ORTF (1973/1974)

ça peut vous interesser

L’Homme de Vienne avec Robert Conrad : la série

Rédaction

L’Homme de Vienne : Le guide des épisodes

Rédaction

Perdrix : Drôle d’oiseau

Rédaction