10 décembre 2019
Séries

Madigan avec Richard Widmark

MADIGAN

(1972/1973)

Un dossier conçu par Christophe Dordain


Le sergent Dan Madigan est un flic « dur à cuire » exerçant sont métier dans la ville de New York. Toutefois, si le quartier de Manhattan demeure son champ d'action de prédilection, les enquêtes qu'il conduit, dans le cadre de la série diffusée au début des années 70, l'amènent à voyager notamment en Europe.

Là, son opiniâtreté typiquement américaine mâtinée d'une bonne dose d'humour lui donne souvent une longueur d'avance sur ses homologues européens. Tel est donc l'argument principal de Madigan.


serie-madigan-richard-widmark-2
MADIGAN AU CINEMA

La première apparition du personnage de Madigan date de 1962 et plus particulièrement d'un roman intitulé The Commissioner dont l'auteur est Richard Dougherty. Ce dernier avait exercé la fonction de commissaire de police à New York, dans les années 50, avant d'être nommé, entre autres activités, secrétaire de presse pour le compte du Parti Démocrate lors de la campagne menée par George McGovern contre Richard Nixon lors de l'élection présidentielle de 1972.

The Commissioner était le troisième, et de loin le plus populaire, des romans que l'auteur ait publiés. En 1968, Don Siegel, séduit par son caractère extrêmement réaliste, l'utilise comme trame de départ pour le film qu'il réalise avec Richard Widmark, Henry Fonda, Harry Guardino et James Whitmore dans les rôles principaux.

Dougherty ne se privait jamais de rappeler que le livre, The Commissioner, s'appuyait avant tout sur son expérience en tant que policier. Un aspect qui sera ensuite scrupuleusement respecté pour l'adaptation cinématographique, et notamment par Howard Rodman (le futur créateur de la série "Harry O" avec David Janssen) et Abraham Polonsky, les deux scénaristes sollicités.

dvd-police-sur-la-ville-1
Sortie le 28 février 2019 - Edité par Elephant Films

Du roman et du film émergent donc deux figures centrales :

- Le commissaire Anthony Russell (Henry Fonda), un policier jouissant d'une réputation de grande moralité, quoique ne détestant pas le fait d'entretenir une relation quelque peu coupable avec une femme déjà mariée.

- Dan Madigan (Richard Widmark), un inspecteur avec ses vingt années de service au compteur passées à arpenter les rues de New York flanqué de son fidèle partenaire, Rocco Bonaro (Harry Guardino).

Russell et Madigan sont reconnus pour l'efficacité de leur travail, chose que l'on peut juger au regard du nombre impressionnant de citations qu'ils ont collectées au fil du temps.

Le film, dirigé de main de maître par Don Siegel, et titré assez curieusement en France, "Police sur la ville", fait partie de ses œuvres majeures du polar américain, tournées dans un style quasi documentaire, et qui se détachaient d'une vision bien trop idéalisée du métier de policier notamment au petit écran.

Le film "Madigan" s'inscrit dans un contexte de fin des années 60 au cours desquels la figure du flic ("pig" en référence à l'insulte courante chez les plus jeunes et les plus radicaux) a considérablement évolué. "Bullitt" va bientôt arriver et "L'Inspecteur Harry" trois ans plus tard...

Quant à Richard Widmark, son interprétation du policier Madigan est saluée à la fois par la presse et par le public de l'époque. Elle correspond bien à une orientation significative de la représentation du personnage du flic aussi bien au grand qu'au petit écran.

A ce sujet, signalons des séries telles que "Hawk" (avec Burt Reynolds) et " Brigade Criminelle" (avec Howard Duff et Dennis Cole) qui, dès 1966, avaient apporté un ton résolument nouveau et bien plus réaliste au personnage du policier urbain.

"Police sur la ville" se termine par la disparition brutale de Madigan. Sur ce point, le film était-il fidèle au roman. Toutefois, ressusciter des morts est une spécialité hollywoodienne à laquelle Dan Madigan n'allait pas échapper...

serie-madigan-richard-widmark-5
LE PASSAGE AU PETIT ECRAN

Richard Widmark n'avait pas eu vraiment l'occasion, jusqu'au début des années 70, de participer à des émissions de télévision exception faite d'une participation à la série "I Love Lucy" (épisode "The Tour" diffusé le 30 mai 1955 sur CBS lors de la 4ème saison).

Cependant, trouver des rôles dignes de ce nom devenait bien plus délicat en ce début de décennie 70. Qui plus est, la télévision proposait des programmes à la qualité reconnue au point que Widmark finira par accepter de jouer le Président des Etats-Unis dans le téléfilm "Vanished" mis en scène par Buzz Kulik (diffusion le 08 mars 1971 sur NBC).

Toutefois, de là à signer pour une série hebdomadaire, Widmark s'y était toujours refusé. Cependant, à l'image de Rock Hudson, Karl Malden, Helen Hayes, Glenn Ford, Dan Dailey, et bien d'autres, Widmark finira par céder aux sirènes du petit écran.

Tout d'abord, avec un téléfilm réalisé par David Lowell Rich : "La Dernière Enquête". Produit en 1971 pour le réseau NBC, ce téléfilm met en vedette le lieutenant Max Brock, un vétéran de la police de New York, qui n'en peut plus de son métier et des difficultés quotidiennes qu'il rencontre. Décidé à changer radicalement de vie, il quitte la grand mégapole pour la Californie afin d'y devenir un producteur d'oranges.

Arrivé sur place, les ennuis commencent, car Brock découvre avec effroi que l'argent qu'il a placé depuis des années dans une ferme de production d'oranges a été mal utilisé par Arthur Goldencorn. Pire, il doit reprendre du service lorsque Goldencorn est accusé du meurtre du shérif local.

A la lecture de ce bref scénario, on remarque que "La Dernière Enquête" ("Brock's Last Case" en version originale) se présentait comme le contre-pied de la série "Un Shérif à New York" qui, elle, propulsait un policier issu de la province si j'ose dire dans la grande ville de New York.

Produit par Leonard Stern (créateur de la série "McMillan" avec Rock Hudson) et Roland Kibbee, "La Dernière Enquête" aurait dû être le point de départ d'une série hebdomadaire, au point de considérer au fil du temps ce téléfilm comme le pilote non avoué de "Madigan".

C'était sans compter sur l'indifférence des responsables de NBC. Le projet tombera alors à l'eau et le téléfilm ne sera finalement diffusé que le 05 mars 1973, soit un an et demi après sa réalisation ! Entretemps, Madigan, tel Lazare, était sorti de sa tombe dès le 20 septembre 1972, exhumé par la grâce du "NBC Mystery Movie".

Mais qu'est-ce que "The NBC Mystery Movie" ? Au début des années 70, l'ambition du network NBC est de commander (et de faire produire par la firme Universal Television) différentes séries (comptant en moyenne cinq à sept épisodes) prêtes à être diffusées dès la saison 71/72. L'ambition est également d'intégrer ces séries dans un principe de rotation afin de former un ensemble cohérent dans un nouveau concept d'anthologie intitulée : "The NBC Mystery Movie".

La cohérence souhaitée s'appuyant sur un critère crucial : tous ces nouvelles séries devaient avoir une consonance policière. De fait, entre 1971 et 1978, NBC aura diffusé près de 150 épisodes de ce type de programme.

serie-madigan-richard-widmark-7
Le premier épisode de la série "Madigan", ("Enquête à Manhattan") met aux prises Dan Madigan avec des voyous ayant saccagé différentes boutiques. Deux frères (propriétaires d'un des commerces attaqués) font appel aux services de Madigan. Son ami, le capitaine Charlie Kane, lui suggère d'emmener sur le terrain un jeune flic, Norman Fields, ce qui ne plaît guère à Madigan.

Pour ce premier épisode, aux côtés de Richard Widmark, on retrouve Murray Hamilton dans le rôle de Kane et Ronny Cox alias Norman Fields. 5 autres épisodes suivront qui amèneront Madigan à Londres (tout comme Columbo dans l'épisode "S.O.S. Scotland Yard" diffusé lors de seconde saison, en novembre 1972), Lisbonne et Naples avant de revenir à Park Avenue. L'idée de transformer Madigan en policier globe-trotter revient à Richard Widmark lui-même.

Le comédien insiste pour que le tournage ait lieu sur place et non en utilisant une reconstitution en studios (habitude souvent prise du côté de chez Universal qui disposait à l'époque de nombreux plateaux permettant de mettre en scène des villes d'apparence européenne pour un oeil américain).

Pourquoi Richard Widmark, de prime abord si réticent sur le fait de s'associer à une série télévisée, avait-il finalement changer son fusil d'épaule ? Une des justifications plausibles peut se trouver dans une interview que le comédien accorda au magazine TV Guide le 09 juin 1973.

Dans cet entretien, Widmark précisait son changement d'attitude vis-à-vis du média télé : "Il y a deux ans, au moment de la diffusion du téléfilm "Vanishing", je n'aurais jamais accepté de tourner dans une série hebdomadaire. J'avais le sentiment, qu'avec ce type de programme, il finit par s'opérer une confusion dans le cerveau du public qui tend à confondre l'homme que vous êtes avec celui qu'il voit chaque semaine au petit écran. Par exemple Robert Young, un excellent comédien au demeurant, est plus reconnu en tant que "Marcus Welby" (une série très populaire outre-atlantique et qui fut diffusée entre 1969 et 1676, n.d.l.r.) qu'en tant que Robert Young par le grand public. Toutefois, avec "Madigan", j'avais le sentiment que ce type de danger serait moindre car "Madigan" n'est pas programmée chaque semaine. Et à ce stade de ma carrière, si quelqu'un m'interpelle en disant : Hello, Monsieur Madigan ! Cela ne me dérange pas tant que cela."

Le résultat final, il faut bien l'admettre, est un peu décevant. A l'instar de la série "Shaft", le passage de Madigan du grand au petit écran tend à aseptiser son personnage. Produit par Roland Kibbee et par Dean Hargrove (qui travailleront de concert sur "Columbo" avec Peter Falk et "McCoy" avec Tony Curtis), la série "Madigan" est caractérisée par de singulières faiblesses dans la construction des scénarios et par de trop longues séquences de dialogue qui confèrent à l'ensemble une tendance certaine à la lenteur.

S'ajoute à cela un manque crucial de scènes d'action, mais pouvait-il en être autrement pour une série adaptée au format du "NBC Mystery Movie" dans lequel "Madigan" alternera avec "Banacek", interprétée par George Peppard, et "Cool Million" avec James Farentino, entre le 20 septembre 1972 et le 28 février 1973 ? Vraisemblablement pas.

Il demeure quand même le charme si particulier des séries produites par la firme Universal avec des normes de qualité qui, aujourd'hui encore, feraient bien pâlir plus d'une de nos productions nationales labellisées TF1...

Sur ce point particulier, et toujours dans le même entretien accordé à TV Guide, Widmark rappelait que, de concert avec les producteurs de la série, Dean Hargrove et Roland Kibbee, un soin tout particulier avait été apporté aux normes de production de "Madigan" : "chaque épisode était réalisé à l'image des films de séries B, le tout en une semaine voire parfois un peu plus. Certes, je n'avais jamais connu un rythme de tournage inférieur à 30 jours de toute ma carrière..."

Et de préciser plus loin : "la façon de tourner à la télévision est bien plus rapide voire hystérique qu'au cinéma. Cependant, les vieilles habitudes ont la peau dure et, au fond, j'ai travaillé de la même façon sur "Madigan que sur le film "Jugement à Nuremberg".J'en parlais récemment avec Karl Malden (le héros de la série "Les Rues de San Francisco", avec Michael Douglas, série qui fut diffusée aux USA de 1972 à 1977). Il fait la même chose à la différence prés qu'il tourne 26 épisodes par saison et non 6 comme moi."

Peu après l'annulation de "Madigan" est enfin diffusée le fameux téléfilm "La Dernière Enquête" qui conclut curieusement la saison 1972/1973. Une bien triste programmation pour ce qui aurait pu être au fond le pilote de la série.

Richard Widmark, lui,  reviendra ensuite à la télévision, dans les années 70, avec l'excellent téléfilm "Le Dernier Jour" (diffusé le 15 février 1975 sur NBC), très bien réalisé par Vincent McEveety. Et quel casting ! Robert Conrad, Barbara Rush, Tim Matheson et Richard Jaeckel. Un solide western évoquant le gang des frères Dalton et leur fin tragique à Coffeyville au Kansas en 1892.

Citons également "Mister Horn" (réalisé par Jack Starrett en 1979) avec David Carradine, qui reprenait un argument comparable au très beau film de William Wiard (avec le grand Steve McQueen cette fois).

serie-madigan-richard-widmark-3
Richard Widmark et Ronny Cox dans Enquête à Manhattan

LE GUIDE DES EPISODES

Diffusion USA :
- Du 20 septembre 1972 au 28 février 1973 sur NBC.

Diffusion France :
- Première diffusion : du 02 novembre au 07 décembre 1973 sur la 1ère chaîne de l'ORTF.
- Rediffusion en 1987.

serie-madigan-richard-widmark-4

Saison I (20 septembre 1972 au 28 février 1973)

1.01 - The Manhattan / Enquête à Manhattan
Diffusion le : 20 septembre 1972 sur NBC / Diffusion France le : 23 novembre 1973 sur la 1ère chaîne de l'ORTF
Scénario : / Réalisation : Alex March
Avec : Murray Hamilton (Charlie Kane), Ronny Cox (Norman Fields), Tony Lo Bianco (Joe Lakka), James J. Sloyan (Le frère de Lakka)
Des voyous ayant saccagé leur boutique, deux frères propriétaires du commerce attaqué font appel aux services de Madigan. Son ami, le capitaine Charlie Kane, lui suggère d'emmener sur le terrain un jeune flic, Norman Fields, ce qui ne plaît guère à Madigan. Les deux hommes débutent quand même ensemble leur enquête. Madigan qui s'attendait à une enquête de routine va voir ses plans rapidement bousculés...


1.02 - The Midtown Beat / Enquête à Harlem
Diffusion le : 04 octobre 1972 sur NBC / Diffusion France le : 30 novembre 1973 sur la 1ère chaîne de l'ORTF
Scénario : / Réalisation : Jack Smight
Avec : Charles Durning (Sidney Balinger), Michael McGuire (Mike Cravat), Nathan George (Roscoe Blue), Marlene Warfield (Clara), Dennis Hines (Billy Fix), Robert Moore (Hal Ivy), Joyce Walker (Tina), Cab Calloway (Doc Pizer)
Sidney Balinger, un homme qui a acquis une grosse fortune sans beaucoup de scrupules, donne une grande soirée. Pendant qu'il essaie d'impressionner un caïd local, voici qu'un jeune homme brandit une arme et tente un hold-up. Chargé de l'affaire, Madigan apprend que le jeune garçon a voulu faire ce coup pour payer un avocat à son frère qui est emprisonné. Certes, le hold-up a échoué, mais Balinger estime que son honneur a été bafoué et il engage un tueur afin de se débarrasser du jeune homme...


1.03 - The London Beat / Enquête à Londres
Diffusion le : 08 novembre 1972 sur NBC / Diffusion France le : 09 novembre 1973 sur la 1ère chaîne de l'ORTF
Scénario : / Réalisation : Jack Smight
Avec : David Bauer (Borden), George Cole (Andy), Bernard Archard (Graves), Michael Balfour (Joey), Fiona Lewis (Kathy), Hal Galili (Liggett), Alan Amstrong (Augie), Al Mancini (Queenie), Arnold Diamond (Bendell)
Madigan est appelé en Angleterre afin de venir à bout de la bande à Borden qui sévit notamment à Londres. Mais, on avait compté sans la mort de Joey, un indicateur, qui vient d'être assassiné avant d'avoir pu parler. C'est donc seul que Madigan va affronter les difficultés. Sa tâche commence par des descentes dans tous les mauvais lieux de Londres, depuis les clubs les plus snobs jusqu'aux endroits les plus sordides...


1.04 - The Lisbon Beat / Enquête à Lisbonne
Diffusion le : 03 janvier 1973 sur NBC / Diffusion France le : 16 novembre 1973 sur la 1ère chaîne de l'ORTF
Scénario : / Réalisation : Boris Sagal
Avec : Damien Thomas (Eduardo), Peter Vaughan (Lyman Bleak), Weston Gavin (Jake Preesley), Tom Adams (Jaqueta), Bruce Boa (Vern), David de Keyser (Ribeiro), Paul Humpoletz (Kotcher), Zienia Merton (Natalia), Michael de Costa (Postulnig)
Madigan ramène en avion un prisonnier : il s'agit d'un dangereux gangster appelé Jake Preesley. Malheureusement, l'avion est soudainement retardé à Lisbonne. Alors qu'il attend un nouveau décollage, Madigan est abordé par une charmante personne qui fait tout pour détourner son attention et faciliter l'évasion de Preesley. Madigan n'a alors plus d'autres choix que de partir à la recherche de Preesley dans la capitale portugaise...


1.05 - The Naples Beat / Enquête à Naples
Diffusion le : 31 janvier 1973 sur NBC / Diffusion France le : 07 décembre 1973 sur la 1ère chaîne de l'ORTF
Scénario : / Réalisation : Boris Sagal
Avec : Rossano Brazzi (Liuzza), Agostina Belli (Concetta), Raf Vallone (De Littro), Alualdo Foà (Fontana), Franco Giornelli (Guido), Cyrus Elias (Cucci), Luciano Pigozzi (Carlos)
La nouvelle mission de Madigan consiste à se rendre à Naples afin d'en ramener, vers les Etats-Unis, un gangster américain émigré en Italie depuis fort longtemps. Or, ce dangereux malfrat nommé Liuzza est bien décidé à raconter aux autorités américaines tout ce qu'il sait sur les activités occultes du Syndicat du Crime sur le territoire des USA. Rapidement, les menaces planent sur Madigan et sa dangereuse mission...


1.06 - The Park Avenue Beat / Enquête à Park Avenue
Diffusion le : 28 février 1973 sur NBC / Diffusion France le : 02 novembre 1973 sur la 1ère chaîne de l'ORTF
Scénario : Peter Allan Fields / Réalisation : Alex March
Avec : John Larch (Max Bennerman), Rae Allen (Mme Bennerman), Charles Cioffi (Albert Chaney), William Roerick (Harry Zifkin), David Spielbeg (Lido), Val Avery (Augie), Sally Grace (Eloïse)
Madigan affronte une affaire qui se double d'un cas de conscience. Max Bennerman, un ancien agent de police dont la chance a tourné et la conscience a fléchi, est sur la mauvaise pente : il va devenir un tueur professionnel. En effet, Albert Chaney, un P.D.G., vient de la charger de supprimer un nommé Harry Zifkin. Mais Madigan veut, à tout prix, empêcher son ancien collègue et ami de tremper dans cette sordide affaire.

serie-madigan-richard-widmark-6

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 16 Novembre 2019

Rédaction

La série La Planète des Singes

Rédaction

La série La Planète des Singes : Le guide des épisodes

Rédaction