Séries

Section 4 : La série

SECTION 4

(1975/1976)

La présentation de la série Section 4 par Christophe Dordain.



Cette série des années 70 présente les missions menées par une unité spéciale de la Police de Los Angeles : le S.W.A.T. (Special Weapons And Tactics).

Ce dernier est formé d'une équipe de policiers hautement entraînés et très armés, une formation qui a pour but d'exécuter des assauts dans des situations délicates afin de contrer les méfaits de très dangereux criminels.

serie-section-4-2
Robert Urich, Mark Shera, Steve Forrest, James Coleman et Rod Perry dans la série Section 4.

 

LE CONCEPT

La série "S.W.A.T." (intitulée assez curieusement "Section 4" lors de sa première diffusion en France et on peine à trouver le sens de la traduction puisque 5 héros sont mis en avant lors du générique d'ouverture), n'a pas connu une très longue diffusion aux Etats-Unis puisque seulement 33 épisodes ont été programmés entre février 1975 et avril 1976 sur le réseau ABC.

Toutefois, cette production Spelling/Goldberg, duo de très célèbres producteurs formé en 1972, a laissé une forte impression notamment par le biais d'un générique tonique renforcé par une partition musicale composée par l'excellent Barry de Vorzon.

"Section 4" a également laissé l'image d'une série particulièrement dure compte tenu des standards inhérents à l'époque de sa première diffusion. Quoique l'on peine à imaginer quelle serait la réaction des téléspectateurs des années 70 s'ils devaient visionner des épisodes de "24 Heures Chrono" ou de "The Shield" !

Néanmoins, il est exact de constater que, sous la pression des ligues de téléspectateurs, soucieuses de l'excès de violence et de brutalité présent dans certains programmes, la série sera finalement annulée au terme de sa seconde saison alors que les taux d'écoute étaient plus que satisfaisants.

Observons par ailleurs que c'est sous la même pression (exercée par ces ennuyeuses et trop morales associations de téléspectateurs) que le contenu de "Starsky & Hutch" évoluera vers une version plus adoucie de leurs enquêtes au début de la seconde saison (1976/1977).

La série "Section 4" raconte donc les péripéties musclées des policiers membres de l'escouade tactique dans le quartier Olympic à Los Angeles. On retrouve, pour commencer, le chef du groupe, le Lieutenant Dan "Hondo" Harrelson (interprété par Steve Forrest). C'est lui qui a fondé l'escouade, et qui la mène de main de fer, avec l'aide fidèle de son bras droit, le Sergent David "Deacon" Kay (Rod Perry), qui, plus "humain", a en charge la coordination et de la reconnaissance.

Viennent ensuite l'officier T.J. McCabe (James Coleman), le tireur d'élite, ainsi que l'officier Dominic Luca (Mark Shera), un ancien agent d'infiltration pour la brigade des narcotiques, puis finalement l'officier Jim Street (Robert Urich), la jeune recrue du groupe que l'on découvre à l'issue du premier épisode de la série : "The Killing Ground" malheureusement demeuré inédit en France.

Ensemble, bien armés et équipés, tout en étant très entraînés, ils doivent intervenir efficacement lors de situations très stressantes, et aussi dangereuses que risquées, comme des prises d'otages, des attentats terroristes, des casses spectaculaires organisés par d'infâmes bandits, etc. Le tout en sauvant la vie des civils innocents sur les lieux grâce à des assauts savamment coordonnés et orchestrés.

D'une approche assez réaliste au départ, cette série présente, avec suffisamment de variantes, des situations fictionnelles crédibles sur les agissements et la façon d'opérer du S.W.A.T.

Si les cinq personnages qui composent cette unité ont des caractéristiques et des personnalités propres aux séries telles qu'on les concevait à Hollywood au milieu des années 70, il n'est pas question d'individualisme ici. Ce qui est avant tout mis en avant est l'importance du travail d'équipe où les talents de chacun sont coordonnés de façon à les rendre utiles et efficaces lors des nombreuses missions exécutées au péril de leur vie.

Ce mélange entre action policière et quelques aspects quasi documentaires, fait de cette série un succès où le suspense ne manque que très rarement. Certes, le S.W.A.T. réussit toujours ses missions à la fin de chaque épisode, mais cela ne va pas sans échecs (ex. le S.W.A.T. n'arrive pas à empêcher un homme de se suicider après avoir tué son otage dans un épisode) ni difficultés.

Il arrive parfois que les auteurs forcent un peu trop la note dans leurs scénarios. Toutefois, cela ne nuit pas vraiment à la qualité de l'ensemble de cette série. La musique signée Barry De Vorzon est toujours mémorable et les acteurs, tout comme les cascadeurs, remplissent leurs tâches avec un professionnalisme qui ne peut que séduire le téléspectateur.

serie-section-4-3
Steve Forrest dans le rôle du lieutenant Hondo Harrelson.

 

UNE SERIE POLICIERE A REVOIR : POURQUOI ?

"Section 4" est donc une des nombreuses productions que l'on doit au duo de producteurs formé par Aaron Spelling et Leonard Goldberg dont les succès au milieu des années 70 sont fort nombreux. Citons pour mémoire "La Nouvelle Equipe" (1968/1973), "Starsky & Hutch" (1975/1979) ou bien encore les "Drôles de Dames" (1976/1981).

A l'origine, les aventures de l'équipe dirigée par Hondo Harrelson sont en fait un spin-off (veuillez comprendre un prolongement) d'une autre production Spelling/Goldberg : "The Rookies", programme très populaire aux Etats-Unis à l'époque, et ayant débuté sa diffusion en 1972.

Aaron Spelling avait donc fait en sorte qu'on intègre une brigade du S.W.A.T. dans une histoire composée de deux épisodes, ce qui permettait de tester le concept auprès le public. Face au succès enregistré, un pilote est tourné par le téléaste E.W. Swackhamer (grand spécialiste des épisodes-pilotes avec Robert Butler) et est diffusé le 17 février 1975 sur ABC.

La brigade S.W.A.T. est décrite, dès cet épisode-pilote, comme une équipe d'intervention d'élite spécialisée dans les situations parmi les plus dangereuses : prises d'otages, attaques de banque, délinquants en fuite, etc.

De quoi largement alimenter en idées potentielles les scénaristes qui seront utilisés pour la production de la série dès l'été 1975 : Rick Husky, Robert Hamner, Walter Black, Skip Webster, Dick Neslon et Fred Freiberger. Bref que des pointures !

Au-delà de scénarios bien charpentés, la série "Section 4" peut également s'appuyer sur d'autres atouts : la première chose qui saute aux yeux est la profondeur affirmée des différents protagonistes. Certes, tous les policiers de la "Section 4" sont automatiquement courageux, bons et serviables. Néanmoins, cela n'empêche pas de proposer aux téléspectateurs des figures de policiers à la dérive comme par exemple Cameron Mitchell (alias Bo Pritchard dans l'épisode de la saison 1 : "Jungle War  /La Loi de la Jungle"). Ce type d'initiative permet d'éviter de donner à ce programme un caractère trop uni-dimensionnel.

Notons ensuite, et enfin, le sérieux de la réalisation qui est plus que carrée. Les téléastes ayant oeuvré sur la série "Section 4" étant des habitués des productions Spelling/Goldberg : George McCowan (avec 6 épisodes rien que pour la première saison), Harry Falk, Phil Bondelli et Earl Bellamy.

Autant de noms qui incarnent une certaine qualité dans la réalisation et dont vous avez certainement relevés les noms en visionnant vos séries favorites tournées dans les seventies.

Quant aux scènes d'action fort nombreuses, elles sont bien maîtrisées sous la direction du chef-cascadeur Glen Wilder, une des grandes figures dans le monde des stuntmen à Hollywood.

serie-section-4-4
Section 4 : une série typique des années 70.

 

LES PRINCIPAUX COMEDIENS

Steve Forrest (Lieutenant Dan "Hondo" Harrelson)

Né le 29 septembre 1924 au Texas et décédé le 18 mai 2013 en Californie.

Sa carrière à la télévision sera très prolifique, principalement dans les rôles récurrents. Tout d'abord, on peut citer l'excellente série britannique "Alias le Baron" dont il tourne les 30 épisodes entre 1966 et 1967.

Au milieu des années 70, il devient Hondo Harrelson pour la série "S.W.A.T." qu'il défendra bec et ongles face à la presse et au public tant il était attaché à ce personnage et à la popularité que cela lui procurait. On a pu revoir Steve Forrest dans "Arabesque" où il tenait de multiples rôles entre 1986 et 1992.

N'oublions pas également "Dallas", il y était un imposteur se faisant passer pour le patriarche Jock Ewing, durant 9 épisodes, au cours de la saison 1986-1987. Sa dernière apparition remonte au film tiré de la série "Section 4", où il interprétait un chauffeur de convoi.

Robert Urich (Officier Jim Street)

Robert Urich a grandi à Toronto dans l'Ohio, où ses capacités sportives et footballistiques le mènent à une bourse d'études de 4 ans à la Florida State University. Là, en 1968, il remporte une licence en arts. En 1971, il reçoit un masters en communication à la Michigan State University et rejoint la WGN radio de Chicago comme représentant et comptable. Il apparaît brièvement comme météorologue à la télévision.

Il doit ses grands débuts au cinéma à Burt Reynolds, qui l'emmène en Californie et le fait débuter en 1972 dans le film "Rainwater", dans lequel il joue son plus jeune frère. On le voit également aux côtés de Clint Eastwood, de David Soul et de Tim Matheson dans "Magnum Force" mis en scène par Ted Post en 1973.

Cependant, c'est surtout le petit écran qui va faire appel à ses services avec pas moins de 19 séries et mini-séries différentes. Ainsi débute-t-il avec le sitcom "Faraday and Faraday" puis avec l'adaptation télévisuelle du film "Bob, Carol, Ted et Alice".

Entre 1978 et 1981, il est le détective Dan Tanna dans "Vega$", et ensuite entre 1985 et 1988, il joue le rôle de Spenser dans la série "Spenser for Hire".

En 1996, alors qu'il participe à la la série "The Lazarus Man", on lui diagnostique un cancer des articulations. Ce cancer s'atténue au point de croire à une possible rémission avec un traitement adapté dans les années qui suivent. Ceci lui permet de reprendre sa carrière et d'interpréter en 1998, le rôle du capitaine Jim Kennedy III dans une nouvelle version de "La Croisière s'amuse".

Robert Urich est finalement décédé le 16 avril 2002. Il était l'époux de Heather Menzies, l'héroïne de "L'Age de Cristal", qu'il avait rencontrée au milieu des années 70.

serie-section-4-5
La section 4 prête à intervenir.

 

L'EQUIPE DE PRODUCTION

Rick Husky

Scénariste majeur de l'âge d'or de la télévision américaine, il a contribué à la série "Alerte à Malibu" en 2000, "Les 7 Mercenaires" en 1998 ainsi qu'à "Walker, Texas Ranger", série pour laquelle il a écrit 11 épisodes entre 1993 et 1997.

C'est surtout au cours des années 70 que son travail de scénariste est le plus remarquable sur "Drôles de Dames", "S.W.A.T.", "Pour l'Amour du Risque", "Les Rues de San Francisco", "Cannon" et "La Nouvelle Equipe". En tant que producteur, son palmarès est impressionnant : "La Nouvelle Equipe" en 1968, "S.W.A.T." en 1975, "T.J. Hooker" en 1982, "L'Enfer du Devoir" en 1987, "Walker, Texas Ranger" en 1993 et "Martial Law" en 1998.

Robert Hamner

Décédé le 25 avril 1996 à Los Angeles, Robert Hamner était un scénariste réputé à Hollywood où il a débuté sa carrière en écrivant des scénarios dès 1961 pour des séries telles que "Klondike" avec James Coburn et "Maverick" avec James Garner. Ce travail de scénariste, Hamner le poursuivra jusqu'au début des années 90 avec la série "Arabesque" interprétée par Angela Lansbury.

Parallèlement, Robert Hamner fut producteur pour la série "Match pour la Vie" avec Ben Gazzara en 1965 ou bien encore "Section 4" pendant les années 1975/1976 sous la direction du duo Spelling/Goldberg.

serie-section-4-6
Une série éditée en DVD aux USA, mais en France...

 

FICHE TECHNIQUE

"S.W.A.T." (Special Weapons And Tactical Team). Une production Spelling-Goldberg comptant 33 épisodes de 50 minutes diffusés du 17 février 1975 au 03 avril 1976 sur le réseau ABC.

Série créée par : Robert Hamner
Développée par : Rick Husky
Producteurs exécutifs : Aaron Spelling et Leonard Goldberg
Producteur associé : Shelley Hull
Responsable de la production : Al Kraus
Directeur de production exécutif : Norman Henry
Supervision de la post-production : Russel Wiles
Supervision des scripts : Doris De Herdt, Shirley Ulmer
Directeur de la photographie : Tim Southcott
Assistants-réalisateurs : Wilbur d'Arcy, Chris Christenberry, John Asleigh Hamilton
Thème musical : Barry de Vorzon
Musique : Jack Elliott, Allyn Ferguson, George Romanis
Supervision de la musique : Rocky Moriana
Directeur artistique : Tracy Bousman
Casting : Claire Newell
Décorateur de plateau : Ray Paul
Responsable de la construction : Gordon Kirshbaum
Montage : Jim Baiotto, Jim Faris, Richard Malek, Clay Bartels, Leon Carrere
Ingénieur du son : John Oliver
Maquillage : Les Berns Coiffures : Naomi Cavin
Costumiers : Ray Phelps, Sylvia Liggett
Conseillers techniques : Rick Kelbauch, Ed Hoffmann
Coordinateur des cascades : Glen Wilder
Cascadeurs : Ronnie Rondell Jr., Gregory J. Barnett, Jean Coulter, Monty Jordan, Rick Sawaya
Effets spéciaux : Dutch Van Derbyl
Automobiles fournies par : The Ford Motor Company
Objectifs et caméras : Panaflex par Panavision
Production : Twentieth Century Fox Television en association avec Spelling-Goldberg Productions
Distribution : Columbia Pictures Televisions
Une série tournée dans les studios de la 20th Century Fox et en extérieurs à Los Angeles et dans les environs (1975/1976)

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 16 mars 2019

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 09 mars 2019

Rédaction

La Une est à Vous avec Bernard Golay : 05 janvier 1974

Rédaction