VOD

Criminal Squad : La bonne surprise !

Par Pierre Delarra

Disponible sur
logo-my-canal

Dans le film "Criminal Squad", braquer la plus grande réserve monétaire mondiale, en l'occurrence la Réserve Fédérale de Los Angeles c’est l’unique et dernière ambition de Ray Mennen, un des plus audacieux braqueurs des Etats Unis. Dans cette folle entreprise, il se retrouvera face à ‘Big Nick’, le flic de L.A, toujours au bord de la ligne jaune ni jamais trop près, ni jamais trop loin, personnage sulfureux délaissant sa femme pour en apprécier bien d’autres...

Voici comment débute ce duel « fratricide » qui prend place dans la cité des Anges de Californie. Los Angeles, c’est l’autre personnage de ce film ; une mégapole aussi tentaculaire que psychotique, cité des vices, de l’argent, de l’alcool et du meurtre. Gudegast la restitue d’une manière qui rivalise avec les visions de Michael Mann ("Heat"), Brian Singer ("Usual Suspects") ou encore William Friedkin ("To live and die in LA").


C’est donc une fort belle fonction duelle qui nous est proposée avec ce Bad Guy (Ray) et ce bad Cop (Big Nick). Ce duel est au cœur même de tous les polars, cette idée qui prend sa source dans le Western entre Shérif et Cow Boys se résolvant immanquablement en un funeste gun fight.

"Criminal Squad", s’il n’a peut être pas la maîtrise ce ceux précités, n’en demeure pas moins un bon et agréable divertissement que l’on prend plaisir à regarder malgré peut-être sa longueur (140’) et quelques scènes sans trop d’inspiration. Cependant, Christian Gudegast gère "Criminal Squad" avec un casting qui fonctionne à merveille, réussissant à effacer ses maladresses.

A vos sodas, Pop-Corn et bonne projection !

ça peut vous interesser

Le Quai des Brumes de Marcel Carné

Rédaction

Casque d’or de Jacques Becker

Rédaction

L’Impasse : Impossible rédemption

Rédaction