26 novembre 2020
VOD

J’irai décrocher la lune : Vive la liberté !

Par Jérémy Joly


Laurent Boileau a réalisé plusieurs documentaires pour la télévision, sur des sujets variés comme l'éducation ou l'univers du dessinateur Franquin. En 2012, il réalise son premier film au cinéma, "Couleur de peau : miel" qui mélange l'animation et le documentaire sur l'histoire véridique de Jung Sik-jun, un enfant coréen adopté par une famille belge. Laurent Boileau revient au cinéma avec un nouveau documentaire qui a pour titre "J'irai décrocher la lune" et qui contient un sujet que le réalisateur maîtrise bien puisqu'il l'a déjà abordé dans "C'est pour la vie" diffusé sur France 3.

"J'irai décrocher la lune" dresse les portraits de six personnes : Stéphanie, Robin, Elise, Gilles-Emmanuel, Éléonore et Mario. Ils ont la trentaine et rêvent de devenir indépendants. Cela peut vous paraître logique et simple, mais ces six personnes sont nées avec un chromosome en plus, elles sont porteuses de trisomie 21.

L'évidence s'évapore...
Au début, nous les suivons dans leur quotidien. Ils sont chez eux, dans leur appartement, font la vaisselle, mangent, ou alors font leurs courses après une journée de travail. Leur vie semble tout à fait ordinaire. Mais la suite nous plonge dans le combat qu'ils mènent chaque jour pour arriver à cette indépendance. Régulièrement, des assistants sociaux les accompagnent pour discuter des problèmes rencontrés, les aident à gérer leur argent et créent des objectifs pour construire un projet. Le milieu professionnel, qui leur permet de s'intégrer socialement, met tout en place pour qu'ils se sentent à l'aise dans leur travail.

Jirai-decrocher-la-lune2
Le montage alterne avec des séquences où le réalisateur les interroge sur leur vision de la trisomie 21 ou encore les questionne sur leur avis concernant des affiches publicitaires qui mettent en avant négativement cette pathologie chromosomique. Ils dévoilent aussi leurs fragilités et leurs blessures. Ils ont également des rêves comme cette femme qui voudrait tout simplement acheter une machine à laver ou des projets plus ambitieux comme devenir chanteur et acteur. Rien ne leur paraît impossible, leur détermination est sans faille. Leurs réactions sont sans filtre et cette sincérité les rend attachants. Les propos donnent des moments touchants et parfois plus amusants.


Un nouveau regard
La présence d'une caméra aurait pu les rendre craintifs mais Laurent Boileau a réussi le défi de les mettre à l'aise donnant au film un naturel surprenant et plein de spontanéité. Il y a ce passage touchant où Laurent Boileau n'est plus seulement un réalisateur de documentaire mais aussi un homme généreux. Il prend la décision de passer devant la caméra pour venir en aide à Gilles-Emmanuel qui s'était retrouvé dans une situation inconfortable. Cela montre toute l'honnêteté du documentaire.

"J'irai décrocher la lune" est un documentaire qui nous donne un nouveau regard sur la trisomie 21 en nous plongeant dans le courage de ces personnes qui en sont porteuses. Malgré leur différence, ils affrontent les difficultés pour accéder à l'autonomie et ce aussi grâce à une solidarité de la part de leur entourage.

Le documentaire "J'irai décrocher la lune", édité par L'Atelier d'images, est disponible en VOD et DVD depuis le 3 novembre 2020.


Tous nos contenus sur "J'irai décrocher la lune" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Été 85 : Du soleil en Blu-ray !

Rédaction

Divorce Club de Michaël Youn : En DVD

Rédaction

Le Loup-Garou de Londres : Loup, y es-tu ?

Rédaction