6 décembre 2021
VOD

Trop d’amour : Un numéro d’équilibriste dingue

Par Mickaël Vrignaud


Pour son premier film, "Trop d'amour", Frankie Wallach se raconte, raconte les siens. Plus particulièrement sa grand-mère, rescapée des camps de la mort. Sa vraie famille y joue son propre rôle. On y retrouve aussi quelques têtes connues (Agnès Hurstel, vue dans “Jeune et Golri” ou encore le toujours excellent Bastien Bouillon).

L'idée ? Frankie propose à sa grand-mère Julia, 94 ans, de devenir l'héroïne d'une fiction. Il s'agit d'une adaptation de Marguerite Duras (dont la vieille dame n'est pas forcément fan) afin d'être, enfin, autre chose qu'une survivante d'Auschwitz. Seulement le film devient rapidement un sujet de crispation au sein de la famille Wallach...

Quand on le balance comme ça, on se dit qu'il va falloir l'avaler ce film. Pourtant, qu'on se le dise : “Trop d'Amour” est formidable ! Surtout, il n'oublie jamais d'être drôle. Frankie Wallach réussit un numéro d'équilibriste assez dingue et gonflé. Il envoie des fausses pistes d'une vacherie inouïe. Il joue sur tous les tableaux avec une facilité déconcertante. La gouaille communicative de sa grand-mère reste toujours intacte, que ce soit lors d'une rencontre improbable avec André Manoukian ou à l'évocation d'une anecdote effroyable. La joie de vivre gueularde de son clan (tous excellents) illumine le film.

Loin d'être plombante, cette gravité qui pèse sur l’œuvre lui donne une dimension supplémentaire : celle d'une comédie prise au sérieux, simple et pleine de sincérité, réalisée par une cinéaste qui a tout compris. En somme : “Trop d'Amour” c'est un film qu'aurait pu faire Maiwenn si elle n'avait pas un ego de la taille de la Lune !

Alors évidemment, pour sa première œuvre, Frankie Wallach est en chaussons : elle fait tourner sa famille, elle joue son propre rôle, la sortie en exclu sur Canal Plus lui évite la probable indifférence qu'aurait connu le film s'il était sorti en salles. C'est le jeu. Quoiqu'il en soit, on attend avec impatience de la voir se frotter à autre chose, à plus gros, à plus grand, à n'importe quoi. Et on veut la voir jouer, aussi, parce la demoiselle est solaire. Qu'est-ce que vous voulez de plus ?

ça peut vous interesser

On est fait pour s’entendre : A écouter !

Rédaction

Kaamelott : Le retour du roi

Rédaction

La Nuée : Une expérience sidérante

Rédaction